Nouvelle aventure...

Publié le 27 Novembre 2012

Et bien voilà. Comme une reconversion à elle seule ne suffisait pas, me voici lancée dans l'aventure d'un nouveau blog. Où cela m'emmènera-t-il, je n'en ai pas la moindre idée, mais puisque l'envie de verbaliser et de partager mon quotidien était, elle, bien présente, j'ai décidé de sauter le pas, entre deux révisions de cancéro et de pharmaco, à quelques mois seulement de l'obtention -supposée- de mon diplôme...

Je m'appelle Cécile. J'ai 36 ans, un mari, deux enfants en bas âge, 5 ans d'études dans le marketing et la communication qui m'ont amenée à travailler pendant presque quinze ans dans le milieu de l'événementiel d'entreprise et du tourisme d'affaires, avant de décider à trente deux ans de faire un virage à 180 degrés et de devenir infirmière, alors qu'une belle carrière était entamée dans le milieu de la com et de nombreuses portes ouvertes à la lecture de mon CV.

Devenir infirmière.

Ce mot unique me faisait briller les yeux il y a encore deux ans. Chargé de toutes ses représentations inconscientes et images d'Epinal partagées par le plus grand nombre, sa seule évocation m'ouvrait tout un champ de possibles composé de douceur, d'empathie, de bienveillance, de soin, d'humanité, concepts d'autant plus attirants que leur cruel manque se faisait ressentir chaque jour un peu plus dans le milieu de l'entreprise - bien que ma dernière "maison" ait été constituée d'un patron idéal et de collègues qui sont aujourd'hui tous des amis. Mais... mais.

Devenir infirmière.

2009. 32 ans, un bébé de 6 mois dans les bras, un mari en pleine mutation professionnelle lui aussi, et un déménagement à 600 bornes de Paris. 2009, retour aux sources et à mes terres d'origine. 2009, l'année du changement et de tous les possibles. C'est là que j'ai pris une décision qui planait au-dessus de ma tête de manière cyclique, à chaque période de saturation, depuis quelques années, et qui allait transformer le cours de mon existence de manière bien plus radicale que ce à quoi je m'attendais : retourner sur les bancs d'école et le passer, ce fichu concours d'entrée...

Rédigé par Cécile

Repost 0
Commenter cet article