Apocalypse Now II.... The return of the come back

Publié le 28 Février 2013

Bon, le rire étant la politesse du désespoir, je veux bien rire du principe de l'épidémie de gastro qui sévit au premier étage de ma maison de retraite en ce moment.. Mais quand j'arrive ce matin et que je vois les mines déconfites des aides-soignantes qui sont déjà depuis 2 heures les mains dans la merde et le vomi de toutes les pauvres petites dames déshydratées et comateuses du premier étage, qui viennent nous annoncer qu'il n'y a plus une seule protection (=couche, pour les non initiés) ni une seule paire de gants dans toute la maison (dont le ticket d'entrée s'élève, je le rappelle, à presque 4000 euros par mois), malgré leurs alertes incessantes depuis 15 jours... Non, je n'ai plus envie de rire du tout. Et quand je vois l'une des 5 aides-soignantes arriver la mine déconfite à 8h du matin pour assurer son poste aux étages du dessus qui ne sont pas encore "trop" contaminés, alors qu'elle s'est vidée toute la nuit de tous les côtés, et que rien n'est fait pour la remplacer pour son bien à elle mais aussi et surtout pour celui de l'ensemble des patients... J'ai envie de pleurer. Je parlais hier d'Apocalypse ? On était encore aux portes du paradis...

Rédigé par Cécile

Repost 0
Commenter cet article