C'est le métier qui rentre...

Publié le 27 Février 2013

Aujourd'hui, en pleine épidémie de gastro, une aide-soignante vient me voir, préoccupée par le manque de réactivité d'une patiente qui s'est vidée toute la matinée. Lorsque j'arrive dans sa chambre pour prendre les constantes de cette résidente que je ne connais presque pas, je la trouve assise dans son fauteuil, yeux mi-clos, bouche ouverte, faciès épuisé, inerte. Effectivement, pas bien en point. Je m'approche d'elle, je lui prends la main, lui parle, prends sa tention, sa température, son pouls, sa saturation, tout en lui demandant d'ouvrir les yeux, de me serrer la main. Devant le manque de réponse mais des constantes normales, me souvenant que cette dame est sourde et malvoyante, je hausse le ton de voix, après avoir vérifié qu'elle portait bien son appareil auditif à l'oreille droite. Lui serrant la main à nouveau, elle ouvre vaguement les yeux un quart de seconde, sans un mot, pour les refermer aussitôt. Devant le manque de réaction, essayant d'obtenir quelques mots qui, dans mes souvenirs, sortent habituellement très fort, je retourne à l'infirmerie, pour prendre son dossier, voir qu'elle est diabétique, et donc retourner prendre sa glycémie. Toutes ses constantes son bonnes, sa glycémie à 1,76 g/l, je lui serre cette fois la main bien fort, puis l'autre, me retrouve à crier son nom et l'injonction de me serrer la main, de me parler ou d'ouvrir les yeux. Devant le manque de réaction, je pars à la recherche de l'infirmière qui, après un rapide tour d'horizon de ce que j'ai déjà fait, me suit tranquilement dans la chambre de la patiente pour la stimuler à son tour, un vague sourire aux lèvres. La voyant toujours inerte, elle soulève ses cheveux à son tour, va tripotter l'arrière de son oreille, pour cette fois prendre l'appareil auditif dans ses mains... Et réaliser qu'il n'a pas de piles.

...

Une fois la pile installée au bon endroit, voilà mon idole de 25 ans, morte de rire, en train de demander une nouvelle fois à la résidente d'ouvrir les yeux et de luis serrer la main... quand notre Princesse Aurore de 92 ans ouvre vaguement ses yeux gris et nous dit dans un grognement sonore "hé ho oui quoi alors ?? Qu'est-ce qu'il y a ??"

...

STAGIAIRE FOREVER, ou comment se prendre une leçon de bon sens en 10 secondes... Doublée d'un zest d'humiliation !

"C'est le métier qui rentre", me dira-t-on gentiment.... Ouaip, je veux bien, mais alors qu'il rentre vite, vite, viiiiiite !!!!!!....

Rédigé par Cécile

Repost 0
Commenter cet article